LA FINALE, Robin Sykes

 

LE 4 AVRIL 2018 À ROUEN

 

Malgré une grève des transports qui nous a empêché de nous déplacer jusqu’à Rouen, la projection de La Finale a été maintenue à Rouen grâce à notre partenaire Passeurs d’images.

246 personnes sont venues voir le film avec beaucoup d’enthousiasme, notamment des jeunes du Réseau Solidarité Migrants, qui pour la moitié d’entre eux, se rendaient pour la première fois au cinéma !

IMG_7017[10] - copie

« On est super contents ! Merci beaucoup beaucoup beaucoup Pierre »
Seny, Thierno, Souleymane, Kandjoura, Cyrille

 

 

LE 21 MARS 2018 À PARIS

 

La projection de La Finale a rencontré un vif succès auprès des jeunes, qui ont eu la chance de pouvoir découvrir le film le jour de sa sortie et de rencontrer le réalisateur (Robin Sykes) et les producteurs (Thibault Gast et Matthias Weber) à la fin de la séance, au cours d’un débat animé par Isabelle Giordano.

29251099_10212008415660988_1592757380_o

De gauche à droite : Thibault Gast, Matthias Weber, Robin Sykes, et Isabelle Giordano

Avec cette comédie intergénérationnelle, Robin Sykes signe un premier long-métrage qui mêle humour et tendresse, tout en faisant réfléchir à des sujets sensibles, en particulier la maladie d’Alzheimer, dont est touché Roland, le « papy zinzin » joué par Thierry Lhermitte. De quoi susciter de nombreuses questions et réactions chez le jeune public. En effet, aborder la maladie avec légèreté était un pari risqué !

twitter img

Robin Sykes : « Dans le film, il y a un peu de moi et un peu des gens que je connais. Bon, j’ai pas de chien par contre »

Mais pour Houria, collégienne : « Le pari est carrément réussi, on arrive à rire sans se moquer. Le film permet de voir la maladie autrement, et personnellement ça m’a remise en question. Si l’un de mes proches se retrouve atteint de cette maladie, je réagirais différemment, « avec humour » comme le dit le médecin dans le film ».