Mauvaises Herbes de Kheiron, le 21 Novembre à l’UGC Bercy, Paris

Le mercredi 21 Novembre, 200 jeunes collégiens et lycéens d’Île de France (Clichy, Houilles, Paris, Palaiseau…) sont venus découvrir Mauvaises Herbes de Kheiron, le jour de sa sortie.

Inspiré de son expérience d’éducateur, Kheiron a réalisé une comédie sous forme de fable, mêlant un humour sans complexe à une grande sensibilité.

Après la projection, les mots ont fusé  : « éducatif, énergique, féérique, insolant, optimiste, osé, palpitant, rigolo, tendre, touchant, trop bien, » parfois « dramatique, violent… »

Une phrase du film prononcée par Victor (André Dussolier)  a beaucoup touché les jeunes spectateurs : « Un enfant qui pose des problèmes est un enfant qui a des problèmes »

Les nombreuses prises de paroles prônaient une éducation plus à l’écoute, favorisant la transmission et respectant les particularités de chacun.

L’esprit de cette après midi était à l’image de la philosophie du film : « Il n’y a ni mauvaises herbes, ni mauvais hommes. Il n’y a que de mauvais cultivateurs. » Victor Hugo.