Anne Marie, Hind, Lamina, Mélina, Nora, Sabrina et Yanis

Anne Marie, Hind, Lamina, Mélina, Nora, Sabrina et Yanis

Voici quelques mots à propos de notre venue au Forum des Images. Au bout des doigts, c'est l'histoire de la rencontre entre un jeune de banlieue et un grand directeur de conservatoire. La musique et de nombreux pianos tiennent une place centrale dans le film, et il y a aussi l'histoire d'amour. Nous avons éprouvés toute une série d'émotions, vraiment un peu de tout : la confiance, la colère, la frustration, le rire, la surprise, la peur et les larmes (ça coule tout seul !) Pendant le débat animé par Isabelle Giordano, avec la participation du réalisateur Ludovic Bernard, il est question entre autres : de convictions, de cultures, de différences, d'idéal, de milieux sociaux, de musique, des origines, des préjugés, du sens de l'effort, de la transmission, du travail et de Rachmaninov. En conclusion : un GRAND merci de nous avoir invités.

Anne Marie, Hind, Lamina, Mélina, Nora, Sabrina et Yanis

Au bout des doigts, au Forum des images

Cinéma pour Tous
2019-02-20T16:42:22+01:00

Anne Marie, Hind, Lamina, Mélina, Nora, Sabrina et Yanis

Au bout des doigts, au Forum des images

Voici quelques mots à propos de notre venue au Forum des Images. Au bout des doigts, c'est l'histoire de la rencontre entre un jeune de banlieue et un grand directeur de conservatoire. La musique et de nombreux pianos tiennent une place centrale dans le film, et il y a aussi l'histoire d'amour. Nous avons éprouvés toute une série d'émotions, vraiment un peu de tout : la confiance, la colère, la frustration, le rire, la surprise, la peur et les larmes (ça coule tout seul !) Pendant le débat animé par Isabelle Giordano, avec la participation du réalisateur Ludovic Bernard, il est question entre autres : de convictions, de cultures, de différences, d'idéal, de milieux sociaux, de musique, des origines, des préjugés, du sens de l'effort, de la transmission, du travail et de Rachmaninov. En conclusion : un GRAND merci de nous avoir invités.
Nos actions évoluent
en ciné-débats numériques !

Jeudi 15 octobre, nous avons projeté Tout simplement noir, de Jean-Pascal Zadi au sein de 10 classes en région parisienne.